Skip to navigation – Site map

52-1 | 2004
Transmission des savoirs et interactions culturelles

Actes du séminaire "Espaces et sociétés : approche comparatives", Bruxelles, 1998-1999
Couverture du n°52-1

L’organisation culturelle de l’espace relève d’un compromis dynamique entre l’environnement et les façons de penser. Cet espace doit être tel que les institutions puissent y fonctionner et qu’il soit en accord avec les idéologies en vigueur. En fait, toutes les cultures tendent à ce que leurs différentes facettes soient isomorphes. L’organisation et la transmission des savoirs qui assurent la pérennité de celles-ci n’échappent pas à la règle. Des exemples empruntés à la Mésopotamie, à la Gnose, au monde celte et à des nomades du Lac Turkana permettent de s’en assurer, quelles que soient les voies de l’enquête. Toutefois, si l’organisation spatiale est souvent accessible aux archéologues, bien des étapes précèdent l’établissement de modèles généralisants. C’est ce qu’illustrent deux recherches préhistoriennes, menées l’une au Pérou, l’autre en Grèce.