Skip to navigation – Site map

Procédure d’évaluation des articles

Procédure d’évaluation des articles

L’éditeur de la revue vérifie si un texte reçu correspond au créneau disciplinaire et aux normes formelles de Civilisations. Les textes satisfaisant ce double critère sont rendus anonymes et transmis à (minimum) deux referees. Les referees sont choisis par le comité éditorial en fonction de leur compétence dans le domaine concerné : certains peuvent faire partie du comité éditorial de la revue, d’autres non. Leur avis est sollicité sur la forme et le fond des textes, ainsi que sur leur éventuelle appropriation par rapport au dossier spécial en préparation. En cas de divergence importante des avis de referees, l’éditeur en sollicite de nouveaux. Sur base des avis reçus et en concertation avec les éventuels éditeurs du dossier, l’éditeur transmet un avis qui peut être positif, négatif, ou engager l’auteur à des changements plus ou moins substantiels. Dans ce dernier cas, l’éditeur (de nouveau en concertation avec les éventuels éditeurs du dossier) émet un avis final après réception de la version remaniée, à moins qu’une série de changements (normalement mineurs à ce stade) soit à nouveau sollicitée.

Procédure de soumission de dossiers

La revue encourage la proposition de dossiers. Les coordonateurs potentiels sont priés de fournir un argumentaire en une ou deux pages, qui est soumis au comité éditorial. En cas d’acceptation, un calendrier d’édition est établi. L’appel à contributions, en français et en anglais, est finalisé par les coordonateurs et diffusé par le secrétariat du journal. Le comité éditorial procède à l’évaluation des propositions transmises par les contributeurs potentiels en tenant compte des avis des coordonateurs du dossier. Les contributeurs pressentis reçoivent un avis leur demandant un texte pour une date précise. Les textes reçus sont alors soumis à la procédure d’évaluation signalée plus haut. L’introduction du dossier, rédigée par les coordonateurs, est évaluée par l’éditeur éventuellement secondé par le comité éditorial.