Skip to navigation – Site map
Objets tabous

De l’objet tabou au racisme respectable

Récit d’une enquête en terrain sensible
Marie Peretti-Ndiaye
p. 81-90

Abstracts

A research theme considered ‘off-limits’, evoking racism arouses reactions in the field that testify to the breaking of a taboo. This feature is coupled, in Corsica, with a specific excitability connected to accusations of racism levied by a number of institutional and political actors in the 2000s. How should investigation be conducted in such a context ? This article aims to clarify the epistemological and methodological implications of research in a sensitive area. After highlighting the methodological choices made before and during fieldwork by emphasizing the inductive nature of the approach and its implications, the article suggests the way these choices led to focusing particularly on “respectable racism”, as characterized by Rachad Antonius (2002 : 253).

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2019.
Read it

Outline

Le racisme en Corse, un objet sensible et tabou
La démarche compréhensive face à un objet détestable
Le racisme respectable

Text / first lines

[Que penses-tu des actes récents de racisme ?] … Ca t’embête si je ne réponds pas ? [Non.] Je ne préfère pas répondre. [Et que penses-tu de la façon dont ils sont traités médiatiquement ?] … Bah … […] Ça s’est généralisé sur toute la Corse. Un peu toute la Corse qui a été raciste. […] Dès qu’il se passe …dès qu’il y a un attentat contre un Maghrébin ou … je ne sais pas, ou … une autre origine, obligatoirement c’est du racisme. […] [Comment perçois-tu la présence des Maghrébins en Corse ?] Euh … On en revient à la question du racisme …

(Marie, 22 ans)

Le racisme constitue un objet de recherche particulièrement « excitable ». Sur le terrain, l’évocation d’un tel sujet est souvent chargée d’un caractère irritable et se pare de non-dits : aux tabous entourant les contacts entre groupes (Elias et Scotson, 1997) se conjuguent le refus d’évoquer ces manifestations de racisme que l’on sait souvent illégales (Body-Gendrot et Wihtol de Wenden, 2003) et, plus largement, ce rapport d’opposition ...

Top of page

References

Bibliographical reference

Marie Peretti-Ndiaye, « De l’objet tabou au racisme respectable », Civilisations, 64 | 2015, 81-90.

Electronic reference

Marie Peretti-Ndiaye, « De l’objet tabou au racisme respectable », Civilisations [Online], 64 | 2015, Online since 30 December 2018, connection on 30 April 2017. URL : http://civilisations.revues.org/3869 ; DOI : 10.4000/civilisations.3869

Top of page

About the author

Marie Peretti-Ndiaye

est docteure en sociologie, membre associée au Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (CADIS)-UMR 8039, EHESS-CNRS. Sa thèse de doctorat a été publiée sous le titre : Le racisme en Corse. Quotidienneté, spécificité, exemplarité. (Albiana, 2014). [Centre d’analyse et d’intervention sociologiques, UMR 8039, CNRS-EHESS, 190-198 avenue de France, 75244 Paris Cedex 13, France – marie.peretti.ndiaye@gmail.com]

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page