Navigation – Plan du site
Dedans, dehors et à travers les Balkans. Etudes de cas

Sevdah

Malina Stefanovska
p. 119-133

Résumés

Cet essai combine des souvenirs d’une enfance macédonienne et des réflexions sur cette nostalgie particulière, cultivée à travers la littérature et la musique, qui définit l’identité culturelle balkanique. Le sentiment de « sevdah », inspiré par la littérature et ancré dans l’histoire particulière de l’auteur avec son origine multi-ethnique et son émigration, sert de trame à l’évocation poétique d’un mode de vie et d’un parler désormais disparu, celui de l’ancien Bitola avec son héritage ottoman.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Après dix ans, je revois les ruelles étroites de la petite ville du sud de la Macédoine où sont nés mes parents et où habite encore une partie de ma famille. Enfant, j’y passais régulièrement les vacances d’été à jouer avec mes cousins, soulever la poussière entre les pavés turcs et m’imprégner des odeurs de notre sud : poivrons grillés, pastèque mure, menthe et basilic. J’ai décidé d’y passer quelques jours de vacances avec ma famille. Mon fils Théodore qui de son héritage byzantin ne garde que le prénom impérial, me suit, réticent, fatigué. Il jette un regard dégoûté sur les vieilles maisons, les vêtements élimés des passants, les mauvaises herbes qui poussent dans le parc. Nous étions partis à la découverte du quartier paternel, mais les choses ne se passent pas comme prévu : il fait chaud, nous avons besoin d’une boisson, nous nous arrêtons à une terrasse de café, à côté du petit cours d’eau qui traverse la ville et qui a l’air d’avoir bien soif, lui aussi. Après avoir bu son co...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Malina Stefanovska, « Sevdah », Civilisations, 60-2 | 2012, 119-133.

Référence électronique

Malina Stefanovska, « Sevdah », Civilisations [En ligne], 60-2 | 2012, mis en ligne le 27 juillet 2015, consulté le 21 décembre 2014. URL : http://civilisations.revues.org/3038 ; DOI : 10.4000/civilisations.3038

Haut de page

Auteur

Malina Stefanovska

est professeur de littérature française a l’Université de Californie à Los Angeles, spécialiste des XVIIe et XVIIIe siècles. Francophone mais venant de l’ancienne Yougoslavie, elle s’intéresse à la mémoire historique et individuelle, ainsi qu’aux genres littéraires des mémoires et de l’autobiographie. Ses livres publiés en France sont Saint-Simon, un historien en marge (1998) et La Politique du cardinal de Retz (2008). Son projet en cours est consacré à ses propres mémoires.
[Departement of French and Francophone Studies, UCLA, 405 Hilgard Avenue, Los Angeles/ California, 90095-1550, USA – stefanov@humnet.ucla.edu].

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page