Navigation – Plan du site
En-visager les Balkans

The Balkans as an Idée-Force

Scholarly Projections of the Balkan Cultural Area
Diana Mishkova
p. 39-64

Résumés

Le corpus de littérature paru sur les Balkans depuis 1989 a fait grand cas de la production occidentale de stéréotypes sur la région au cours des deux derniers siècles. La production locale de discours régionaux a d’ailleurs généralement été interprétée en termes d’intériorisation et de réactions en miroir au stigmate balkanique. Typiquement, ces études se focalisent sur les discours journalistiques et idéologiques, tandis qu’il y a eu peu de tentatives pour reconstruire l’histoire du concept de « Balkans » qui prennent en compte les discours académiques. L’intention de cet article est de se confronter à ce manque en explorant quelques unes des conceptualisations de la région des Balkans ou de l’Europe du sud-est qui ont émergé dans la région elle-même, sous la plume d’intellectuels et d’académiques qui ont réfléchi et cherché à donner une réponse à la question de ce qui peut être « commun » et spécifiquement « balkanique » aux Balkans. Cet examen historique de la littérature mène à interroger le statut des Balkans comme « carte mentale » légitime et unité d’analyse pertinente.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Linguistic and ethnographic “Balkanisms”
Anthropogeographic and ethnopsychological structure of the Balkan Peninsular
Byzance après Byzance: the cultural-historical entity of Southeastern Europe
Balkan organism and homo balcanicus: the interwar “Balkan science”
Conclusions

Aperçu du début du texte

Capitalizing on the “critical turn” in the human and social sciences, the mass of literature on the Balkans which has appeared since 1989 has made a lot of the stereotyped Western discourse about the region during the last two centuries. Local production of regional discourses, on the other hand, has been usually interpreted in terms of internalization of or mirror reactions to the Balkan stigmata, occasionally succumbing to clichés of self-defense, which this Western posture has engendered and sustained. Typically, these studies concentrate on journalistic and ideological discourses, closely entwined with politics, and on the problem of the definition of the region. In this perspective regionalization appears essentially as a political act for political purposes. There have been few attempts at reconstructing the history of the concept of the Balkans which take into account scholarly and disciplinary discourses, if only with the intention to gauge the interferences or divergences b...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Diana Mishkova, « The Balkans as an Idée-Force », Civilisations, 60-2 | 2012, 39-64.

Référence électronique

Diana Mishkova, « The Balkans as an Idée-Force », Civilisations [En ligne], 60-2 | 2012, mis en ligne le 27 juillet 2015, consulté le 23 avril 2014. URL : http://civilisations.revues.org/3006 ; DOI : 10.4000/civilisations.3006

Haut de page

Auteur

Diana Mishkova

Prof. Dr., has specialized in Modern and Contemporary Balkan history and has taught at Sofia University and a number of foreign universities. She has published extensively on comparative nineteenth-century Balkan history, history of nationalism, comparative modernization of Balkan societies, history of modern political ideas, intellectual history, historiography, methodology of comparative (historical) research. She is the Director of the Centre for Advanced Study Sofia..
[Centre for Advanced Study Sofia, 7 Stefan Karadja Str., vh.3, Sofia 1000, Bulgaria – mishkova@cas.bg]

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page